14 février 2019

Orange pourrie

              Deux malheureux et innocents têtards extirpés à l’insu de leur plein gré du marigot natal. Errant parmi ces rues de Montpellier qui jalonnent l’avenue de la Mort Subite. A la recherche d’une fibre optique qui avait cessé d’émettre ses ondes internauticiennes trois jours auparavant. En vain. Désespérés les deux têtards nés d’un croisement contre-nature entre un Orangiste patenté et une vulgaire fripouille appartenant à la famille des sous-traitants (soit donc des ilotes). ... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 novembre 2017

Orange pourrie

                      Un déménagement. Sur une très courte distance (environ 550 mètres selon le GPS). Un déménagement qui me fut bien mieux qu’un révélateur : la démonstration explicite de la victoire du capitalisme et de ses féaux. Avec comme corollaire l’écrasement des forces censées lui être opposées, leur soumission aux seuls intérêts des Maîtres du Monde. Un déménagement, fut-ce sur une distance aussi courte, c’est l’obligation de transférer vers le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2011

COMEDIE (6)

COMEDIE...   Le Libre Midi s'était même fendu d'un article élogieux: la fibre optique se préparait à révolutionner la vie des internautes montpelliérains. Foi de France-Télécom! Du moins pour ceux qui résident dans les deux zones équipées par les agents de ce qui fut autrefois un service public. Et cela avant la fin janvier 2011. Echéance atteinte aujourd'hui même. Lundi 31 janvier 2011. Je me suis donc, ce matin-même, arrêté dans deux agences de la Société désormais capitalistiquement correcte. "Oui,... [Lire la suite]
31 janvier 2011

COMEDIE (6)

COMEDIE...   Le Libre Midi s'était même fendu d'un article élogieux: la fibre optique se préparait à révolutionner la vie des internautes montpelliérains. Foi de France-Télécom! Du moins pour ceux qui résident dans les deux zones équipées par les agents de ce qui fut autrefois un service public. Et cela avant la fin janvier 2011. Echéance atteinte aujourd'hui même. Lundi 31 janvier 2011. Je me suis donc, ce matin-même, arrêté dans deux agences de la Société désormais capitalistiquement correcte. "Oui,... [Lire la suite]