29 août 2011

COMEDIE (34)

A l'heure où les génuflexionnistes s'empiffraient d'hosties aux graines de pavot (beaucoup plus goûteuses que les hosties traditionnelles faites, tout bêtement, de farine et d'eau), je me livrais, sur le site commercial de la SNCF, à de savants calculs. A savoir: comment effectuer, à un prix raisonnable, le trajet Montpellier/Pontarlier. Aller et retour. Deux personnes, dont un vieillard. J'ai donc introduit toutes ces données (ainsi que les dates et horaires souhaités) dans le questionnaire imaginé, du moins je le pense, par... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 août 2011

COMEDIE (33)

Une charmante (?) idiote doublée d'une écervelée avinée, au volant d'un cercueil à roulettes, laisse sur le bitume, un vendredi soir, un cadavre et deux blessés. L'accident con. Inexcusable. Impardonnable. Et voilà que les censeurs, non contents de clamer leur indignation, exigent l'interdiction. L'interdiction des Estivales. Cet espace festif où, chaque vendredi soir, des milliers de gens s'en viennent déguster les vins languedociens tout en se sustentant de choses simples (mais loin d'être toujours délicieuses!).. Les... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 août 2011

COMEDIE (32)

Les génies communicants n'ont point cessé tout au long de cet été même pas finissant de me (nous) (vous) chanter les louanges des productions de notre si généreux terroir. Ces génies que rien ne rebutent ont mis en scène une famille aisément identifiable: un papa et une maman hyperchevelus qui, en règle générale, laissent entrevoir des formes primaires de la désabusation. En dépit des merveilleuses productions de notre si généreux terroir, productions présentées de manière fort quadricomique sur le devant de la scène alors que... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 août 2011

COMEDIE (31)

"Allô Holga?Ma p'tite bonne femme mon radada...."     L'élite socialiste montpelliéraine s'est donc rassemblée derrière celui qui postule à la noble carrière de Roi des Cons. François le Batave. Ex comique troupier reconverti en papouilleur chiraco-intempestif de croupes bovines. Une élite qui faut-il le noter ne se détermine pas sur des idées ou des projets. Qui fait dans la stratégie. C'est-à-dire dans les calculs sordides. Ceux qui déterminent le temps de la survie politicailleuse. En se camouflant derrière... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 août 2011

COMEDIE (30)

L'association naquit le 14 octobre 2010. HOLGA. Soit donc "Hollande Ose La Gauche Autrement". Son objet? "Promouvoir les actions et solliciter la candidature de François Hollande à la présidence de la République." Son siège social? Une certaine rue de la capitale régionale où demeure celui qui, issu du néant, sinécure désormais entre le Palais du Luxembourg et l'Hôtel où cessa de battre le coeur de l'Imperator. L'Imperator qui n'était pas encore mort ce 14 octobre 2010. L'imperator dont il est légitime de considérer qu'il... [Lire la suite]
16 juillet 2011

COMEDIE (29)

Jeudi 14 juillet. Aux alentours de neuf heures trente, j'accède à la place de la Comédie au moment où les flonflonnades redoublent d'intensité. Tarataboum tsointsoin! Premières nausées. Incapable d'ingérer les mesures les plus exaltées des musiques guerrières. Celles qui sont sensées avoir conduit jusqu'au "sacrifice suprême" tant et tant de gamins de vingt ans. L'impression de patauger dans des marécages de sang. Celui des aïeux comme celui des gamins d'aujourd'hui. La vue du sang me révulse. Tarataboum tsointsoin! ... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juillet 2011

Tam-Tam

Jeudi 7 juillet. Tram, ligne 2. Aux environs de 8h45. La meute s'engouffre dans la rame. Celle des contrôleurs. Les policiers municipaux qui leur tenaient compagnie restent sur le quai. Je n'avais jamais croisé une meute aussi conséquente. La direction de la TAM poursuit donc sa politique imbécile: celle de la traque des "indélicats". Soit donc le jeu des gendarmes et des voleurs. Alors même que les vrais voleurs connaissent depuis belle lurette toutes les ficelles qui permettent de berner les gendarmes ou d'éviter leur... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 juillet 2011

COMEDIE (28)

Ils font pitié. Tous agenouillés. Tous à brûler des cierges. Tous à proclamer leur foi dans le Sauveur Suprême. L'Efféministe. Moins coupable qu'il ne le fut proclamé. Puisque plus riche, infiniment plus riche que la présumée victime. Ils font pitié. Les zidolâtres. Les zapôtres de l'église socialiste laquelle menace ruine de toute part. Des zapôtres qui, malgré tout, rêvent de la conquête du Saint Siège. Une conquête conduite par l'Efféministe rendu à l'Innocence première. Les bouffons qui mitonnent la... [Lire la suite]
10 juin 2011

COMEDIE (27)

Libé à la gauche de la gauche de Jospin.... C'est du moins ce que j'ai déduit en découvrant certaine petite annonce.... Dans la rubrique "IMMOBILIER", dans la sous-rubrique "VILLEGIATURE", dans la sous-sous-rubrique "ETRANGER", je lis "Corse du Sud, loue mini villa..." Donc le quotidien que pilote désormais Gros Bébé Joufflu a d'ores et déjà accordé l'indépendance à l'Île sur laquelle il ne me déplairait pas d'atteindre à la fin de mon existence. (Libération 8 juin 2011)     Puisque j'évoque la Corse, c'est en Balagne... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 juin 2011

Hélène

Ils vous ont tuée, Hélène. Un meurtre à l'antique. Non que je veuille faire de vous une nouvelle Antigone. D'ailleurs, je ne suis ni Sophocle ni Anouilh. Et votre âge, qui est quasiment le mien, ne ferait pas de vous une Antigone très convaincante. Reste le meurtre. Qui fut une affaire de reîtres et de spadassins à la solde tout autant de vos prétendus amis que de vos ennemis. Ce meurtre qui fut perpétré un soir d'hiver, - désolé, Hélène, mais il m'advient parfois de travestir la réalité -. (Va donc tout de même pour le soir... [Lire la suite]