09 janvier 2014

COMEDIE (136)

La tambouille ordinaire! L’Illimitable enfourne dans la gamelle dont il hérita de son Mentor la  bidoche frêchouilliste faisandée. Il lui adjoint quelques rognons nicoliniens. Après avoir réchauffé à feu doux ce mélange détonnant, il verse deux ou trois bouteilles de vin de messe. Puis il introduit un gros bouquet verdouilleux aux arômes artificiels avant que d’immerger quelques pelures de piments rouges. Il remue, touille, et touille encore puis il referme le couvercle. Le ragoût mijotera pendant deux bons mois. A... [Lire la suite]
16 décembre 2013

Post-scriptum (2)

Eh bien, mon garçon, les mauvaises nouvelles s’accumulent ! Ce matin même, j’ai lu dans l’un des torche-cul qui remplissent les rares poubelles du centre ville qu’en leur âme et inconscience ( ?) les Verdouilleux avaient fort majoritairement décidé de se ranger sous la bannière de l’Illimitable lors des élections municipales de mars 2014. Je les comprends : l’ex parti de Dany le Rouge ressemble désormais à un amas de ces bouses que les vaches nourricières socialistes abandonnent sur le macadam de nos routes... [Lire la suite]
12 décembre 2013

Post-scriptum

Un rapide post-scriptum à ma chroniquouillette de ce jour. Alors même que j’épluchais une rougette destinée à mon dîner, la bavouilleuse de l’info en continu m’annonça que la société Veolia prenait toutes les apparences d’une planche pourrie. Ce qui, au sein de la société des Médéfieux, revient à dire que la dite planche ne produit plus assez de ces billets de banque qui remplissent si généreusement les poches de ses actionnaires. Et qu’en conséquence, le PDG prépare un plan de licenciements plutôt conséquent. J’en déduis que... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
12 décembre 2013

COMEDIE (135)

Sacré garnement ! Voilà qu’en cette grizouilleuse matinée de décembre, tu m’arrachas un sourire. En cet instant précis où analysant la une du Gazouillis hebdomadaire, je découvris ce sous-titre accessoire : « Delafosse : Pourquoi je rejoins Moure ». Alors même que mon attention aurait dû s’orienter tant vers les mystères du clitoris que du côté de la jubilation de notre Hélène « heureuse de quitter le marigot », deux sujets les plus proches de mes préoccupations ordinaires. Eh bien non ! Va... [Lire la suite]
10 décembre 2013

COMEDIE (134)

Curieuse sollicitation. L’esprit de not’ p’tit Bourquin, not’ gros rojin s’égare ? Compter sur eux, lui (surtout) et les autres des siens (peut-être) ? Au risque de mécomptes ? Que nenni ! Je préfère continuer à compter sur mes doigts ! D’ailleurs, en comptant sur mes doigts, je devrais être en mesure d’évaluer le coût de ces ineptes campagnes publicitaires. Des campagnes qui me coûtent infiniment plus qu’il n’est nécessaire mais qui rétribuent grassement de prétendus communicants. Et pourquoi,... [Lire la suite]
04 décembre 2013

COMEDIE (133)

Eh bien, dis-moi, notre Hélène, cela ressemble à une capitulation ! Le Muguet Nantais te confiera donc dans quelques jours une insignifiante mission. Et toi, tu laisseras le terrain libre à l’Illimitable, ce substitut du frêchisme qui n’a sans doute pas lu les fables de monsieur Jean de la Fontaine… Souviens-toi, notre Hélène, la grenouille et le bœuf… « Une Grenouille vit un Bœuf                Qui lui sembla de belle taille. Elle qui n'était pas... [Lire la suite]
03 décembre 2013

COMEDIE (132)

Voilà donc que sans l’équerre ni le compas, Phiphi s’engage dans la mêlée électorale. Déjouant ainsi mes pronostics. Phiphi se met en marge des Solférinistes. Osant cette phrase qui m’a tout de même arraché un sourire : « Le PS m’a perdu, mais je reste fidèle à sa ligne de pensée originelle. » Perdu ? Le temps d’une campagne, bien évidemment. Quant à la fidélité à la « pensée originelle », Phiphi aurait mieux fait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant d’évoquer Jaurès. Dans la... [Lire la suite]
29 novembre 2013

COMEDIE (131)

Mon analyse s’avère donc erronée. Phiphi est bel et bien candidat à la succession de l’Immense Disparu. Il l’a annoncé voilà deux ou trois jours dans cette brasserie montpelliéraine où il m’advenait de temps à autre de déguster une vraie andouillette, grillée de bien belle façon (mais malheureusement accompagnée de frites surgelées). Contre l’avis du Grand Chef des Argousins ? Je n’en suis pas certain. Les Solférinistes se livrent à tant et tant de sordides calculs que toutes les hypothèses sont plausibles. Et les ambitions... [Lire la suite]
26 novembre 2013

COMEDIE (130)

La parole politique n’a de valeur que dans l’instant où elle est proférée. Je viens d’ouïr et de lire Dominique Voynet. J’applaudis, dans l’instant, à son propos. Le milieu politique, dès lors que les enjeux sont conséquents, soit donc dans une ville de plus de cent mille habitants, ce milieu-là se constitue autour de clans dont l’unique objectif est la conquête du pouvoir. Le reste est accessoire. La réflexion et l’analyse politiques, l’élaboration d’un projet. Les femmes et les femmes qui en seront les metteurs et scène et les... [Lire la suite]
18 novembre 2013

COMEDIE (129)

Pour sûr, Phiphi se retrouve dans la panade. Son mentor parisien, l’homme qui se situe à l’extrême extrême-droite du Parti Socialiste, s’évertue à mettre la bride sur le cou de ses proches, ceux que tenteraient les aventures fragmentationnistes. Ce qui est le cas de Phiphi. Dauphin autoproclamé de l’Immense Disparu, mais récusé par les sbires et les mercenaires qui oeuvrent dans l’ombre de l’Illimitable. Le Grand Chef des Argousins qui sans aucun doute sondouille dans tous les recoins de la France profonde n’est plus en droit de... [Lire la suite]