08 octobre 2014

Feuillets épars

                        Mercredi 24 septembre   Les effarantes et affligeantes jubilations ! La Médiatouillerie prétendument libérée, les Commentatouilleurs et les Politotologues déversent des tombereaux de lieux communs assortis de viles flatteries sur le retour si prévisible de celui qui régna de manière tempétueuse sur ce pays auquel je ne parviens plus à m’identifier. La raie publique qui est leur tout autant qu’elle est celle des Parvenus qui... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2014

Salvador Allende

                  11 septembre 1973. Des temps si lointains qu’ils paraîtront vides de sens pour les plus jeunes de mes lecteurs. Il est en effet de bon ton d’évoquer, lorsque l’on fait mention de ce jour si particulier, l’effroyable tragédie dont New-York fut le théâtre. Mais moi, je m’entête, je m’obstine. C’est à toi que je pense, Salvador, lorsqu’à la une de mon journal ou sur l’écran de la machinerie informatique s’écrit cette date-là. 11 septembre. Voilà donc 41 ans. ... [Lire la suite]
04 septembre 2014

Cohérences

                                      Ah la belle, la vertueuse indignation ! Que je partage. Oui, les ignobles attaques contre Najat Vallaud Belkacem, les répugnantes couvertures des hebdomadaires acoquinés à l’extrême-droite, les dégueulis qui s’insinuent un peu partout sur le Net, oui, tout cela est intolérable, indigne d’une démocratie. Mais lorsque dans la Jofrinette de ce jour, Lolo accuse avec une... [Lire la suite]
03 septembre 2014

Vivement la droite!

Vivement la droite ! N’importe lequel des prétendants, Alain ou Nicolas. Je m’en contrefous. La farce n’a que trop duré. Mon suffrage en faveur de François n’impliquait pas un blanc-seing accordé à ca falot personnage. Il exprima une condamnation sans aucune ambiguïté contre la politique réactionnaire conduite par Nicolas. Mieux encore, il accorda du crédit à l’engagement formulé à haute et intelligible voix par l’auteur (méconnu) du « Changer la gauche » : engager le combat contre la finance. De reniement... [Lire la suite]
27 août 2014

Capitulation

Leur cynisme me révulse. Mais il n’est que le reflet de ce qui, sous les décombres de la démocratie, prélude à un système totalitaire. Les énarchiants ont pris possession de la machinerie étatique, avec la complicité de ceux qui se sont à ce point soumis qu’ils ignorent désormais ce qui signifie le Bien Public. Les Médéfieux applaudissent. Je les comprends : ceux qui étaient censés s’engager dans la construction d’une société plus juste, beaucoup moins inégalitaire, tous ceux-là se sont mis à leur service. En additionnant... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 août 2014

Le clown

                          Il ne s’agit que d’une sinistre et médiocre bouffonnerie. Mais elle m’a remis en mémoire quelques-unes des paroles d’une chanson de Gianni Esposito, « Le clown ». « S’accompagnant d’un doigt Ou quelques doigts Le clown se meurt Sur un petit violon Et pour quelques spectateurs… » Cela y ressemble. Y compris sur les photos qui reflètent le court séjour de Monarque, hier, sur l’île de Sein. La fin même... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 août 2014

Comédie (174)

Fichtre ! Ca se mitraille à deux pas de chez moi ! Avec, tout de même, deux cadavres à la clé ! Promis, juré, je ne sors plus de chez moi qu’avec les attributs indispensables à ma survie : le casque à pointe que mon grand-père Edouard récupéra en 1917 dans une tranchée désertée par une compagnie teutonne (casque qu’il me légua en héritage) et le gilet pare-balles que me confia un CRS avec lequel j’avais sympathisé une nuit de mai 1968. Phiphi, lui, tape du poing sur le bureau qui fut d’abord celui de notre... [Lire la suite]
06 août 2014

Déflation

Vous n’avez peut-être pas prêté attention aux propos tenus par le Grand Chambellan avant son départ en vacances. Peu m’importe qu’ils lui aient été suggérés par le Monarque. Au sortir de l’hiver, Manu le Couillu nous promettait l’imminence d’une vie paradisiaque. La sortie de la crise. L’extinction de la dette publique. La prospérité. Les Médéfieux enfin convertis à la défense du Bien Public. Mais voici que tout-à-coup, patatras ! Le Vallsouilleur brandit sous mon regard éberlué l’imminente menace de la déflation assortie... [Lire la suite]
04 août 2014

Comédie (173)

L’appétit vient en mangeant. En mars dernier, j’ai voté pour une liste dont le leader affirmait qu’en cas de victoire, il serait maire de Montpellier à plein temps. Phiphi fut élu. Il devint effectivement maire de Montpellier. Mais, dans la foulée, il revendiqua la présidence de l’Agglomération. Laquelle lui fut effectivement confiée par les représentants des communes siégeant dans une assemblée qui doit si peu au suffrage universel. Et voilà que Phiphi se sent pousser des ailes. Au quotidien d’ici, en sa dominicale version, il... [Lire la suite]
25 juillet 2014

COMEDIE (171)

Le totomobiliste qui prend le risque de faire usage de son téléphone portable tout en pilotant son cercueil à roulettes (référence à un poème écrit par un immense troubadour qui connut son heure de gloire voilà une quarantaine d’années), s’il se fait ramasser par la patrouille est passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points sur son permis de conduire. Qu’en est-il du chauffeur de tram qui se livre à un exercice analogue ? Je fus très récemment le passager d’une rame dont le pilote, l’appareil rivé à... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,