24 avril 2017

Contours

        La Farce ! Qui s’achèvera donc dans un tête-à-tête fort peu convenable. Le commis aux écritures de la Banque Rothschild opposé à la Gorgone. Soit donc un achèvement de la démocratie. Ce qui relevait du prévisible, du fabriqué sur mesure. Ce qui démontre que ce scrutin n’est rien d’autre qu’une Veauterie. Sortis des étables pour les plus mal lotis, ou des verdoyantes prairies pour les mieux nantis, les Veaux si chers au cœur du Général aux bras si longs ont accompli ce que la médiatouillante... [Lire la suite]
02 février 2017

Dassarygolade

                          Il est des matins où je retombe en enfance. Me reviennent en mémoire des chansons d’un passé si lointain que s’installe la confusion. D’autant plus de confusion que je m’efforce d’éradiquer en m’observant dans le miroir les poils qui parsèment mon visage, lequel n’appartient plus à l’enfantelet du pays d’Ardenne mais au vieillard qui lutte avec vaillance en terres languedociennes pour repousser les assauts de la camarde. Et ce... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 novembre 2016

Pierre, sur cette pierre...

                    Pierre, le fils de Paul, n’a donc point convaincu ses pairs de suivre ses recommandations et donc d’accompagner Mémé Lenchon lors de la prochaine et printanière joute électorale. Pierre, le fils de Paul, étudia lors de ses humanités le petit opuscule que Gaston qui plissait du nez et Georges, la plus récente des références de Mémé Lenchon, avaient remis au goût du jour au lendemain des évènements telluriques de mai 68. « La maladie infantile du... [Lire la suite]
27 octobre 2016

Déraison

                Mon antre n’est pas une caverne. Même si je me contente d’observer les reflets qui parviennent jusqu’à moi, les reflets du monde tel qu’il, paraît-il, s’est transformé. Ce dont je ne suis pas certain, moi qui m’efforce de ne pas me laisser abuser par les apparences, puisque la vision du réel m’est en permanence imposée par des machineries pilotées par des apprentis sorciers dévoués à la défense de la cause des Puissants. Bien que je me tienne éloigné de ces... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 septembre 2016

Grand Guignol

            Ca n’est même plus une Farce, c’est tout sottement et trivialement du Grand Guignol ! Du foutage de gueule. Du mépris à l’égard du Peuple. Avec ce qu’il faut de méfiance et de trouille derrière ce mépris. Oui, car tout de même ce Peuple qu’ils essaient de confiner dans les recoins les plus mal fréquentés de la démocratie, ce Peuple, c’est tout de même lui le Souverain ! Le pire étant tout de même que la clique des Puissants n’ait même pas pensé à embaucher un... [Lire la suite]
09 mai 2016

Volaille

            (Source: Europe 1)   La quête désespérée du Messie. Les phrases comminatoires par lesquelles de braves officiants des cultes les plus divers cherchent à me convaincre de l’urgente nécessité de me convertir à leurs religions respectives. Pas plus tard qu’hier. Le dimanche 8 mai. L’un de mes correspondants m’annonça la résurrection d’Arnaud. Le Montebourgeois. Sorti droit debout du Mausolée où reposait ce que j’avais cru être son cadavre politique. Prêchant devant quelques... [Lire la suite]
31 mars 2016

Foutriquetterie

                            Affligeant… Un si bel entêtement à tenter de convaincre le vieux schnoque de s’associer aux manœuvres dont l’unique objectif vise à l’organisation de primaires du côté senestre de l’échiquier politique. Alors que sous les yeux des instigateurs de ce non-évènement s’accélère le dépérissement des institutions. Alors que la cinquième république n’est déjà plus qu’un cadavre. Un cadavre confié aux bons soins d’un freluquet... [Lire la suite]
14 décembre 2015

Basta!

Léo Férré Ils Ont Voté   Je pourrais me contenter d’un succinct commentaire à la Léo Ferré (« Ils ont voté », chanson qui remonte aux années Tonton). « Dans une France socialiste Je mettrais ces fumiers debout A fumer le scrutin de liste Jusqu'au mégot de mon dégoût Et puis assis sur une chaise Un ordinateur dans le gosier Ils chanteraient la Marseillaise Avec des cartes perforées Le jour de gloire est arriv… ouais ! »   Mais j’ai le dégoût. Partout. Des couilles jusqu’au cerveau.... [Lire la suite]
07 décembre 2015

Rage

                La rage. J’ai la rage. Non point à l’encontre de ces pauvres gens qui confièrent, hier dimanche, leurs suffrages à la Virago et à ses sbires. Non point à l’encontre des ces jeunes que stigmatisait ce matin, sur les ondes de l’information itérative, une politotologue bien pensante. Les malheureux ! Alors qu’ils ne sont que des les victimes des cliques qui se succèdent et qui anéantissent la vieille maison commune, la République. Un champ de ruines. J’ai la... [Lire la suite]
04 décembre 2015

Voter?

              Oui, je voterai. Par respect pour mes aïeux tout autant que pour mes maîtres. En souvenir des combats dont les échos me parvinrent au cours de mon enfance. En mémoire des pauvres morts de Paris. Mais à soixante-treize ans, je ne succomberai ni aux sirènes valsouilleuses ni à la magie frelatée qui est l’apanage des gauches arrimées à leurs vieilles et anachroniques certitudes. Je n’accepte plus de voter contre. A vue de nez, voilà bientôt trente ans que je m’impose ce... [Lire la suite]