29 avril 2019

Oraclement

  Je n’ai ni observé ni écouté l’Oraclant Monarque lors de sa prestation face à un parterre de Plumitifs, de Commentatouilleurs et de Balivernistes. Je ne vis plus, mais alors plus du tout dans l’univers aseptisé peinturluré par les Puissants qui régentent ce pays dont je me suis extrait de la société des citoyens. Je ne suis rien, et je m’en réjouis. Ce récent samedi, afin d’essayer de m’informer, j’ai tout de même accompli l’acte – absurde, je le concède bien volontiers – d’acquérir le numéro 23 108 du quotidien de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 avril 2018

Edwy

                Englué dans les premières torpeurs estivales. Une pleine semaine. Contemplant la profusion des floraisons. Glycine. Lilas. Rosiers. Victorhugotant. Muet. Amputé du seul désir qui vaille : celui d’écrire. Ne percevant que de fugitives images des mêlées politiques qui font les délices des Médiatouilleurs. Le flux incessant d’une information qui n’informe pas, qui comble les longues phases des solitudes muettes. Un reflet toutefois. Celui de trois hommes... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2015

Les Malfaisants

                        Cher Hyper Grand Maître ! Parmi la multitude des fèces de boucs, j’ai découvert il y a quelques jours que tu déniais à Edwy Plenel le droit de considérer qu’en l’état actuel de la situation politique, le Comte d’Evry, Grand Chambellan de Sa Majesté, était le personnage le plus dangereux, le fossoyeur de la République, bien plus que ne l’est l’étoile montante, la fille à son père, peut-être parricide, mais fidèle aux idéaux du quasi... [Lire la suite]
11 décembre 2014

Aurélie

                          Je viens de lire, chère Aurélie, la longue interview que vous avez accordée aux Inroks (interview publiée dans l’édition du 10 décembre). « Chère », car votre parcours ne m’est pas indifférent, Aurélie. Je fus en effet un Lecteur attentif de ce roman que vous publiâtes en 2003, un roman que vous aviez intitulé « Les derniers jours de la classe ouvrière ». Un roman qui fut un bel hommage rendu à votre père,... [Lire la suite]