08 février 2018

L'affront

            (Source: Libération)   J’ai accompli l’effort insensé de rester rivé plus d’une heure à l’écran qui n’est pas celui de mes nuits blanches. Afin d’ouïr le discours prononcé non pas à Ouagadougou mais à Bastia par Foutriquet 1°, Roi des Franchouillards qui voilà bientôt un an le propulsèrent sur le Trône conçu par le Général aux bras si longs et sur lequel se posèrent ensuite des culs peu soucieux d’entretenir le vieux rêve républicain. Je me montrai auditeur attentif. Un... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
24 janvier 2018

Gilles et Jean-Guy

            Qu’attendaient-ils, qu’espéraient-ils de leurs rencontres parisiennes, en ces palais où certaine France s’incarne dans de vils serviteurs ? Dites-moi, Gilles, Jean-Guy ? Qu’attendiez-vous d’autre que la fin de non recevoir que vous infligea le Grand Chambellan, secondé par le Grand Chef des Argousins et assisté par la Dame Pipi que vous aviez reçue auparavant et avec tant de prévenance sur votre terre corse ? Aviez-vous cru en cette fable d’une brutale conversion au... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23 décembre 2017

Un jour pourtant, un jour viendra, couleur d'orange...

                Un simple battement d’aile. Là-bas, au-dessus d’une île qui n’est qu’un lieu de villégiature estivale sur les rives duquel des gens de l’ailleurs ne ressentent en aucune façon la nécessité de l’immersion dans le rêve. Leur suffisent en effet les quelques arpents de sable blanc effleurés par une eau qui se fréquente jusqu’au milieu de l’automne. Leur suffisent en effet les quelques touches édulcorées, de celles qui se vendent dans officines de l’authenticité frelatée,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 octobre 2017

Breve insularisation

                  1     Réveil. Jour de grand vent. Dimanche. Le libecciu ? Point de temps à perdre : les repères me sont familiers. Isula Rossa ce matin. Les emplettes. La bourgade est envahie par l’élite des pétanqueurs dont le point de rendez-vous est la place Paoli. Déception : Antoine et Jean-Claude ferment leur étal une semaine plus tôt que prévu. Portes closes ce dimanche. Raison invoquée : le pire mois de septembre depuis fort... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2017

Une vie violente

                            Je n’évoque que très rarement les films que je m’en vais voir dans l’unique salle qui me paraisse digne de m’accueillir en cette ville de Montpellier où me conduisirent les hasards de l’existence (et non point la canaille de Potentat qui s’en est fait le maquereau plus que le protecteur). Mais la découverte ce récent mardi d’Assomption du film de Thierry de Peretti m’incite à me sortir de mon mutisme. « Une vie... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 août 2016

Chroniques corses 2016 12

                  Vendredi 1 juillet   Les regards jumeaux de Popaul. Aux couleurs toujours plus délavées. Regards croisés dans ce que je préfère considérer comme un adieu. Demain matin, à la même heure, c’est vers le coffre de la berline que se concentrera mon attention. L’empilement des bagages. Effectué comme toujours dans la précipitation. Donc exit Popaul. Les deux portraits quadricomiques ne résisteront pas aux effets collatéraux de l’ensoleillement estival, aux deux... [Lire la suite]
29 août 2016

Chroniques corses 2016 11

                  Mercredi 29 juin   Je le concède : le vieillissement conduit inexorablement à la redite. Encore que ? Quelques-uns de mes maîtres d’autrefois ne prétendaient-ils pas que la bonne pédagogie n’est rien d’autre que l’art de la répétition. J’évoque donc et une fois de plus ce projet a priori insensé qui germa en mon cerveau et qui suggère de nouer une nouvelle alliance entre la Corse et le pays des Grands Bretons, pays désormais désentravé de toute... [Lire la suite]
18 août 2016

Chroniques corses 2016 9

                Samedi 25 juin   Un immense catafalque. L’Europe se meurt. L’Europe est morte. Penchés sur son chevet, François, Angela et leurs pairs ânonnent les phrases des prières rituelles pendant que François, l’autre, la vieille canaille vaticancaneuse réquième en la Chapelle Sixtine. Je fis ce matin l’acquisition en la Maison de la Presse d’Isula Rossa de la Jofrinette, du quotidien qui fut de référence et qui girouette désormais sous la direction d’un triumvirat... [Lire la suite]
25 juillet 2016

Chroniques corses 2016 8

                          Jeudi 23 juin   Une guerre impitoyable. Incessante. Les cohortes volantes toujours renouvelées qui ne visent qu’un unique objectif : moi-même. Moi-même qui me suis résolu à mener de sanglantes contre-offensives. Sanglantes puisque le cadavre du moustique écrasé par une main vengeresse sur le mur jusqu’alors immaculé y écrit de mon sang le terme de son existence. Ce qui ne me suffit évidemment pas pour vaincre les... [Lire la suite]
18 juillet 2016

Chroniques corses 2016 7

    Mardi 21 juin   L’été. Le vrai. Qui se fête musicalement. Sur la place de Belgudé. Au café de la Paix. Là où deux jeunes musiciens installaient ce matin le peu de leur matériel technique et accordaient leurs guitares (sans toutefois m’accorder ne serait-ce qu’une très vague idée de leur répertoire). Mes deux petits noirs matutinaux. Accompagnés de Canistrelli Casanova (Olmi-Capella), le boulanger du bourg n’officiant pas le mardi, me privant ainsi de ses viennoiseries et de ses délicieux gâteaux à la farine de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,