18 octobre 2018

Icônerie

            (Source: Midi-Libre)   J’ai l’ouïe basse. Je le concède. Mais certaines des tonitruantes éructations du camarade Santerre me sont tout de même audibles. D’autant plus audibles qu’elles s’adressèrent, le jour où elles parvinrent jusqu’à moi, à une gente dame installée dans mon proche environnement, là où elle se façonna une notoriété non négligeable qui lui permit de se faire élire députée de la Raie Publique. Une députée Insoumise. Et qui s'évertua à démontrer son... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 septembre 2018

Les Quatre de l'Apocalypse?

      Quelques soubresauts. Une colère contenue. Dont je ne sais trop quoi faire. Que j’enclos dans une scribouillaison. Un reflet qui s’en ira, entre autres, se greffer à l’infinie multitude des faces de boucs (et de chevrettes).   Un cliché. Quadricomique. Un cliché publié sur le site (un site propret) https://lemouvement.info/ Un site propret et de gauche. Le cliché : quatre personnages alignés derrière une table. L’opposition de gauche au Grand Métropolitain. Trois hommes et une femme. A... [Lire la suite]
17 septembre 2018

L'Eternité

                                A mes ami(e)s qui s’interrogent sur mon long silence…   Juste un coin de ciel. Observé depuis je ne sais trop où. L’arête rocheuse des Quatre Fils Aymon, par-dessus le méandre de la Meuse et qui laisse entrevoir la forêt des Manises où s’écrivit la tragédie qui me fut narrée tant de fois au cours de mon enfance? Le col de Battaglia qui offre une vue exceptionnelle sur la Balagne et le Cap... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2018

Maurice Audin

(Source: Le Monde)     Le mois de mes quinze ans. Juin 1957. La mort de Maurice Audin. Assassiné, martyrisé par la soldatesque franchouillarde placée sous les ordres de l’ignoble Massu. Torturé. Henri Alleg en témoigna dans « La Question ». La mort d’un jeune homme de vingt-cinq ans. Le mois de mes quinze ans. Juin 1957. Je rends grâce à ceux qui éveillèrent ma conscience en ces années du déshonneur de cette France gouvernée par des socialistes (et par un individu qui n’avait pas encore entrepris la... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juillet 2018

Sur le silence

  Immobile. Rigidifié. Enclos entre des murs qui absorbent l’étouffante chaleur de l’été. Châtré. Privé de l’envie d’écrire. A quoi bon hurler à l’intention des troupeaux de veaux qui n’entendent rien à rien. Des troupeaux qui cheminent parmi les herbages factices où les parquent ceux qui confinent leur avenir dans le renoncement. Emasculé. Ballotté au cœur de l’une de ces dépressions qui obscurcissent le peu du ciel que j’avais pris l’habitude d’observer. Ne me restent que les livres, la rencontre quotidienne avec... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juin 2018

Eldorado?

                            Le Grand Métropolitain n’y va pas avec le dos de la cuillère. Dans son bulletin de propagande (juin 2018), il reprend à son compte des données de l’Urssaf : « … plus de 5000 emplois ont été créés dans la métropole l’an dernier ». Prodigieux, non ? Des données « officielles » que je ne conteste donc pas. Mais si l’Hercule des Foires électorales était animé par la volonté d’informer... [Lire la suite]
06 juin 2018

Baballe

                      Sinistres Enarchiants ! Dont ce Monarque façonné par les Banquouilleurs et que des troupeaux de veaux propulsèrent sur le Trône. (Médiocre personnage qui lors de l’un des épisodes de la revente du Monde à un trio d’individus affichant leur insolente réussite économique trouva refuge dans des poubelles afin d’échapper à la curiosité de quelques journalistes !) Foutriquet 1° visita ce dernier mardi la troupe des danseuses légères... [Lire la suite]
06 juin 2018

Instruction Publique

  Mardi soir. Les enfants d’une école publique de Montpellier, rassemblés en une impressionnante chorale, offrirent à leurs parents (et grands-parents) un tour de chant éclectique, comme un voyage autour du monde. Pour réunir tant de belles jeunesses, il était nécessaire de leur trouver un lieu approprié. En leur grande générosité, les édiles locaux leur accordèrent le droit d’occuper la salle de spectacle de l’ancienne mairie. La salle Pagézy. Une salle bruyante, inconfortable, dans la proximité de la « French... [Lire la suite]
05 juin 2018

Paluches

                Le club de rugby de la Préfecture du Tarn a vaincu fort logiquement celui d’un banal chef-lieu de canton de l’Hérault. Au grand dam du Grand Echafaudeur mais pour la plus grande joie (à peine dissimulée ?) du Grand Métropolitain qui règne sur le chef-lieu de canton. Ce qui ne relève que de l’insignifiant. La politique étant devenue chose insignifiante. (Tout comme le rugby désormais régi par des Affairistes !) J’ai observé l’épisode comique qui préluda à... [Lire la suite]
30 mai 2018

PAROLE

              Les derniers jours de mai 68, préludes à des désillusions, donc à des souffrances. Sont la plus douloureuse, la plus insupportable : l’intervention soviétique à Prague en août. J’y reviendrai. Mais durant les semaines qui suivirent le prodigieux printemps, quelques voix firent entendre une musique singulière, aux mélodies étrangères aux prémices de toutes les trahisons. Parmi ces voix-là, celle de Louis-René Des Forêts. Un des écrivains majeurs de l’autre siècle. Au... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,