17 janvier 2015

C'était un temps déraisonnable

                          « C’était un temps déraisonnable On avait mis les morts à table On faisait des châteaux de sable On prenait les loups pour des chiens Tout changeait de pôle et d’épaule La pièce était-elle ou non drôle Moi si j’y tenais mal mon rôle C’était de n’y comprendre rien… » Aragon. Les mots du Poète en ces temps des incertitudes. Si peu de temps après le carnage, au lendemain de la tourmente, lorsque la France qui pense si... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 janvier 2015

Liberté d'expression

                          Triste à pleurer. La Jofrinette du jeudi 15 janvier titrait : « LIBERTE D’EXPRESSION ATTENTION FRAGILE ». Mais nom de dieu, qu’est-il fait de cette liberté d’expression au sein de la rédaction de ce journal que j’ai tant aimé ? Ce journal qui est devenu un torche-cul ordinaire, placé sous la tutelle d’un Affairiste qui a racheté un titre sous le seul prétexte qu’il fit rêver tant de femmes et d’hommes de ma... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 janvier 2015

Cabu Wolinski Gébé Reiser Cavanna

                                Le livre se referme. Cabu. Wolinski. Et les autres. Leurs obsèques, le plus souvent dans l’intimité familiale, du moins pour ce qui concerne les gens de Charlie Hebdo. Il me sera reproché cette sorte de malséance, mais je l’assume. Pour avoir été un lecteur fidèle de Hara-Kiri puis de Charlie, je m’étais fait mes préférences. Donc Cabu et Wolinski. Puisque d’autres avaient eu la très mauvaise idée... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 janvier 2015

Comédie (184)

                Retour au traintrain quotidien… J’Alary amèrement. Ne me rétorquez surtout pas que vous n’avez pas remarqué les pavés publicitaires quadricomiques destinés à nous informer (???) sur la mise en place par la très bientôt défunte région Languedoc-Roussillon des billets à 1 euro, prix payé par les voyageurs pour emprunter les trains express régionaux (TER). En principe. Car si j’ai bien compris le contenu de certaines informations, seuls 5% des voyageurs concernés... [Lire la suite]
12 janvier 2015

Historique

                              « Historique ». Le mot s’affiche, se décline sur tous les tons, en mode majeur le plus souvent. Avec tout ce qu’il faut de charge émotionnelle, celle qui bouleversa tant et tant de mes concitoyens. « Historique » ? Peut-être, sans doute même. Mais ce matin, je n’obtiens ni dans mes lectures ni dans mes auditions pas de réponse satisfaisante sur la question que je me pose : dans... [Lire la suite]
10 janvier 2015

Pavé

                          Ils sont morts. Foudroyés à leur tour. Le Peuple de France qui durant trois jours retint son souffle est enfin autorisé à respirer. L’affaire fut rondement menée sous la houlette du Valeureux et Guerroyant Monarque et de son Grand Chambellan. Point à la ligne. Demain dimanche, le même Peuple est convié à exprimer son unité sur les pavés des cités que l’on dit grandes. L’Union Sacrée. Durant ces temps troublés qui sont... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 janvier 2015

Nom de dieu

                            Nom de dieu, je vous en supplie, foutez-moi la paix. Débarrassez-moi de tous ces curetons et de leurs évêques, de tous ces imams, de tous ces pasteurs (encore qu’on ne les entende guère, eux), de tous ces rabbins, et même de l’Onctueux Safrané. Laissez-moi vivre et respirer. Cessez de tenter de me persuader que parmi toutes ces engeances-là, il serait judicieux, et dans l’intérêt même de la République, de trier le bon... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 janvier 2015

Manipulations

                      Je suis effondré. A un point tel que je viens de griffonner quelques mots déjà enfouis parmi la multitude des fèces de boucs. Je suis effondré par le niveau de connerie (il faut bien appeler les choses par leur nom !) qu’outrepassent des journalistes salariés de ce qui est encore, du moins je le suppose, un service public de l’information (et non du commentaire itératif). Voilà que s’achève la traque des deux tueurs fous, désormais... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 janvier 2015

Les pauvres morts

                Effrayants. Atterrants. Les mots éparpillés ce matin par des inconnus ou des quasis inconnus. Tant ceux proférés ce matin dans le tram par trois gamins d’une douzaine d’années que ceux qui alimentaient quelques conversations de comptoir ou tout bêtement dans la rue. Car les langues se délient. Le carnage autorise déjà toutes les dérives. Insupportables. Au terme d’une nuit qui fut pour moi sans vrai sommeil. En cheminant dans les rues de la ville, je repensais... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
07 janvier 2015

Deuil

                Une journée apparemment ordinaire. Un beau soleil d’hiver. Les deux petits noirs matutinaux accompagnés des conversations très ordinaires. Notre petit monde si paisible, en parfait ordre de marche. Quelques emplettes. Des salutations, elles aussi très ordinaires. Un rapide passage chez l’opticien. Puis l’heure studieuse à la médiathèque. Quatre romans emportés dans des conditions parfaitement légales. Le tram. La lecture des deux premières pages du Canard. ... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :