07 février 2017

Begin the Beguine

                            Ces moments-là sont si rares qu’il m’est impérieux d’en retranscrire les émotions qui les ont jalonnés. Trop souvent en effet, ce qu’il advient sur les scènes des théâtres ne me concerne plus. Ou si peu. L’impression (subjective ?) de me confronter au déjà vu, au déjà entendu. Quelques nuances dans l’habillage. Quelques poussières ôtées sur le devant de la scène. Quelques couleurs ravivées. Un racolage des... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
07 février 2017

Affinités électives

                          Ne plus m’attendrir. Afin de m’éviter de prendre les vessies pour des lanternes. Dès lors qu’il s’agit de la Farce. Malgré l’estime ou l’affection qui me rapproche parfois de quelques-uns des gentils coglione, distributeurs de tracts, colleurs d’affiches et groupies enthousiastes de tel ou tel Sauveur Suprême censé ne pas appartenir au système. Je résume. Lecture matutinale du Monde Diplomatique. Un article signé David... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 février 2017

Guignol

            Les deux autoproclamés sont montés sur les tréteaux en la bonne ville de Lyon. Quoi de plus normal ? La capitale des Gaules n’est-elle pas la cité qui vit naître Guignol ? La Farce y est, sous ses présentations les plus diverses, une donnée récurrente. Autant dans les bouchons que sur les tréteaux. Savourée comme il se doit aussi bien par de gourmands gourmets que par d’innocents coglione lancés dans une quête désespérée du Messie qui sauvera la nation franchouillarde du... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 février 2017

Beau sang vermillon

                    (IMAGE NON CONTRACTUELLE ET SANS AUCUNE VERTU PUBLICITAIRE)   L’odieux attentat… Perpétré contre moi-même et à l’insu de mon plein gré ce vendredi 3 février à 7h47 très précisément… Dans la minuscule salle de bain, là où je me livre à mes matutinales ablutions… Face au miroir censé combler ma solitude en me renvoyant de moi-même un reflet que, parfois, je souhaiterais infidèle. Je venais de m’enduire les joues et le cou d’un gel de rasage... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2017

Dassarygolade

                          Il est des matins où je retombe en enfance. Me reviennent en mémoire des chansons d’un passé si lointain que s’installe la confusion. D’autant plus de confusion que je m’efforce d’éradiquer en m’observant dans le miroir les poils qui parsèment mon visage, lequel n’appartient plus à l’enfantelet du pays d’Ardenne mais au vieillard qui lutte avec vaillance en terres languedociennes pour repousser les assauts de la camarde. Et ce... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 janvier 2017

Les deux dames

                              (Photo Jean-Pierre PEPIN)   Voilà un peu plus de six ans que je les croise. Bras dessus, bras dessous, la plus âgée arrimée à la moins âgée. Entre la rue Saint Guilhem et les halles Castellane. Toujours entre neuf heures trente et dix heures. Et voici que le temps presse. Voici qu’il devient urgent de laisser une infime trace. La trace de ces deux dames qu’à défaut de tout l’essentiel aurait pu et dû... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2017

Entracte

                              Le rideau retombe. La scène 2 de l’acte I n’a pas soulevé l’enthousiasme du maigre public. Le gentil Benoît fut applaudi. Politesse et courtoisie. Le rôle du jeune premier sera bien lourd à porter pour celui qui jusqu’alors n’avait jamais occupé le devant de la scène. Durant l’entracte, dame Pénélope vend des bonbons à la menthe et des eskimos. L’acte II réservera-t-il des surprises, suscitera-t-il... [Lire la suite]
29 janvier 2017

Guépard

                            Le Gazouillant Pierrot s’emplume l’arrière-train de parures fanées parmi celles qu’exposa l’Imperator à l’automne 2007. L’aveu que le rouge plumage du camarade Mao était passé de mode et qu’au terme d’une turbulente adolescence, il convenait de réintégrer un système dont il était toujours possible (et peut-être mieux que jamais ?) de tirer de confortables prébendes ? Voilà bientôt 10 ans, l’Imperator endossa... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 janvier 2017

Tramouais

                La voix suave… La voix qui répète l’unique message destiné aux usagers du tramouais…. La voix qui s’adresse à moi, afin de m’inciter à la vigilance lorsque la rame quitte la gare Saint Roch en direction de la place de la Comédie… « Fais gaffe, vieux coglione ! C’est tout plein de Pique-Poquettes… Des vilains détrousseurs… » La voix n’ose pas évoquer les pas ressemblants, les venus d’ailleurs. Mais sa tonalité est à ce point évocatrice que, malgré... [Lire la suite]
27 janvier 2017

Brumes opaques

                                  Les braves gens ! Des trop plein d’émotions. De la compassion derrière des phrases même pas alambiquées. Non : un langage qui se veut franc et direct. A l’heure où la langue ne s’est pas encore immergée dans le verre débordant de Ricard. A l’heure du café. Voilà donc que de braves gens déclarent à haute et intelligible voix que la cabale instruite à l’encontre d’Afionlaraieforme est... [Lire la suite]