04 octobre 2019

Exil 17

                      Lundi 22 juillet   Une fois encore le plateau ardéchois. Celui de Saint-Remèze. Ses étouffaisons estivales. L’imminence de la caniculaison. Donc l’enclosement dans la demeure qui fut, paraît-il, conçue pour préserver un peu de fraîcheur en été et un peu de chaleur en hiver. Lequel enclosement me prive de l’entêtant parfum du lavandin, lequel se cueille encore ici selon des méthodes ancestrales. Des octo et des nonagénaires, pliées... [Lire la suite]