23 novembre 2018

De la folie ordinaire

                  Une avenue dont la laideur afflige le regard. Mais qui est celle de la pénétration. Celle dont l’intitulé fait référence au lien entre une vulgaire sous-préfecture régionale et sa capitale. Celle qu’empruntent matutinalement des cohortes de cercueils à roulettes pressées de s’agglutiner entre Clémenceau six et Clémenceau sept. Une manière singulière d’administrer au promeneur la preuve qu’il réside bel et bien dans une Métropole. Une avenue dont le panorama... [Lire la suite]
15 novembre 2018

Equerres et compas?

                                          Déferlante d’équerres et de compas par-dessus le nid douillet des Gazouillants ? Déferlante tempétueuse ? Qui aurait contraint le si prudent Pierrot à différer la concrétisation de ses engagements pourtant clairement explicités voilà tout juste une semaine dans l’édition qui se consacra à l’exaltation de l’ouvrage qui narre l’emprise des Frères Trois... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 novembre 2018

Mon Coco!

                        Mon Coco ! Quelle drôle d’idée que ce court séjour à la Panacée. Celui que je me suis infligé voici quelques jours. Histoire de me confronter à mes souvenirs, lesquels ne m’étaient point désagréables. Mais là, mon Coco ! Le « Montpellier contemporain », succursale de l’Epicerie/Musée dont les destinées ont été confiées par l’Hercule des foires électorales à une sorte de Bedeau prétendument détenteur de la foi... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2018

Pour l'exemple

                Le livre d’histoire est refermé. Prochain rendez-vous le 11 novembre 2118. Si tant est qu’il soit encore un animal humain qui aurait survécu aux guerres à venir, aux catastrophes naturelles liées ou non au réchauffement climatique. Si tant est que les mémoires des survivants éventuels n’aient pas été expurgées du souvenir de ce que fut la Première guerre mondiale, un crime contre l’humanité. Je n’ai rien suivi des commémorations, officielles ou non. Je sais... [Lire la suite]